Logo challenges

Air France face à la réalité

Fabrice Larue chasse sa future entreprise du numérique

Par - 1 mn


Article suivant

Capture d%e2%80%99e%cc%81cran 2018 09 24 a%cc%80 23.23.37

Les dirigeants d’entreprise restent bien plus optimistes que les ménages

Il régnait sur l’un des grands acteurs français de la production audiovisuelle, fort de 300 salariés permanents – 1 000 avec les intermittents. Fabrice Larue, l’ex-patron de Newen, holding des sociétés TelFrance ou 17 Juin, ne compte plus que sept salariés, occupés à compulser des dossiers. Après la vente à TF 1 de Newen, finalisée avant l’été, l’homme d’affaires cherche à réinvestir. Sa cible ? « Des métiers de création, en croissance, en cours de consolidation et de dimension au moins européenne avec un potentiel international. »
Son véhicule d’investissement FCPL vise des sociétés dans l’univers du numérique réalisant de 300 à 500 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Ancien patron de La Tribune, Fabrice Larue tourne au passage la page des médias, qui ont fait sa fortune. « Impatient », il se donne deux ans pour conclure l’opération. « Nous recevons un dossier par semaine, assure-t-il. Mais nos critères de sélection sont drastiques et les valorisations, trop élevées. » ...

C'est quoi jrnal ?


Lisez

Plongez dans notre catalogue qui grossit de jour en jour. Nous avons selectionné les meilleures publications juste pour vous.

Découvrez

Découvrez des contenus incroyable. Suivez des sujets, des contributeurs, des publications et construisez votre propre feed.

Partagez

Partagez vos articles et revues préférés avec votre réseau jrnal, et donnez vie à un réseau anti fake news !