Charles logo

Les centristes sont-ils tristes. François Bayrou

L’Édito de François Mitterrand: Le maître en anesthésie

Par Charles - 2 mn


Article suivant

Out 003 005

Renseignements généraux Politburo: Juppé vintage

À notre époque où l’on a disgracié la rhétorique, la magie des mots impose plus que jamais son pouvoir. Dès qu’il hasarde une image, Giscard d’Estaing découvre ses limites. Mais sa phrase, à peine modulée, est construite en plain-chant. Même si elle me fait penser à ces cartons perforés qui passent et repassent à l’orgue de Barbarie, beaucoup l’entendent comme une grande musique. Un Mozart de la manivelle. Sa maîtrise me ravit et me distrait. Eh bien, moi j’y suis sensible. Rien de moins lassant que son recto tono. Assurément, j’en discerne les procédés. Que dis-je? C’est l’éloquence-procédé portée à la perfection.

Sa force, c’est la connaissance précise qu’il a de lui-même, de ses moyens et de ses faiblesses.

Il sait qu’il a le souffle court, mais sa phrase en épouse exactement le rythme. Un sujet, un verbe et un complément direct. Un point, pas de virgule, ni de point et virgule: on entrerait dans l’inconnu. Pas de lien nécessaire non plus entre deux phrases. Chacune aussi lis...

C'est quoi jrnal ?


Lisez

Plongez dans notre catalogue qui grossit de jour en jour. Nous avons selectionné les meilleures publications juste pour vous.

Découvrez

Découvrez des contenus incroyable. Suivez des sujets, des contributeurs, des publications et construisez votre propre feed.

Partagez

Partagez vos articles et revues préférés avec votre réseau jrnal, et donnez vie à un réseau anti fake news !