Out 006 001
Normal logo

Issue 9 - Le nu, vu par les femmes

Karen Collins: La scénographie de l'absence

Par - 2 mn


Article suivant

Out 014 018

Sylvie Blum

Dans l’univers de Karen Collins, la beauté est une maîtresse froide voire glaciale, une beauté absorbée par le tableau dans lequel elle évolue, égarée, absente, mais paradoxalement, au centre même de la pièce et de la scène qui se joue. La scénographie est minutieusement étudiée, méthodiquement encadrée. Les personnages sont au bord de l’abîme, déjà dans le néant. Face à ce décor, sans artifices, le spectateur éprouve un sentiment de vide tout en y admirant la grande beauté de la mise en scène et sa pureté. La délicatesse féminine est sublimée par des lumières cinématographiques. Ces femmes, énigmatiques et mystérieuses, ont des allures hitchcockiennes, hommage à l’âge d’or hollywoodien, influencées par le roman de gare, le classicisme américain, la série noire, Erwin Olaf féminisé ou David Drebin dénaturé.

Karen Collins est née au Michigan puis est venue en France pour étudier la littérature française à l’Université d’Aix en Provence. Au début des années 2000, elle déménage à New...

C'est quoi jrnal ?


Lisez

Plongez dans notre catalogue qui grossit de jour en jour. Nous avons selectionné les meilleures publications juste pour vous.

Découvrez

Découvrez des contenus incroyable. Suivez des sujets, des contributeurs, des publications et construisez votre propre feed.

Partagez

Partagez vos articles et revues préférés avec votre réseau jrnal, et donnez vie à un réseau anti fake news !