Out 022 234
886490 540300266010219 259567241 o

Neutrino, la plus mystérieuse des particules

L’effet « femme fatale » existe aussi chez les poissons

Par - 1 mn


Article suivant

Out 022 233

Un outil de criminologie au service des tigres

Des mâles couveurs réduisent leur incubation en présence d’une femelle plus attractive.

ÉTHOLOGIE Dans le film du réalisateur américain Gene Wilder La Fille en rouge (1984), un père de famille perd la tête pour une jolie femme. « Il existe un effet similaire chez des poissons syngnathes», observe l’éthologue Nuno Monteiro, de l’université de Porto (Portugal). Chez les Syngnathus abaster, parents des hippocampes, ce sont les mâles qui « mettent bas » et couvent les alevins jusqu’à l’éclosion. Mais lorsqu’ils sont mis en présence d’une femelle plus attractive — c’est-à-dire plus grande — que leur partenaire, les pères couveurs écourtent leur grossesse, voire avortent spontanément d’une partie de leur portée. Leurs petits moins nombreux sont aussi plus gringalets. Non seulement ces mâles économisent ainsi de l’énergie en vue d’une union potentiellement dotée d’une belle progéniture, mais ils privent de nourriture ceux nés d’une précédente union moins prometteuse.

Cette stratégie de ...

C'est quoi jrnal ?


Lisez

Plongez dans notre catalogue qui grossit de jour en jour. Nous avons selectionné les meilleures publications juste pour vous.

Découvrez

Découvrez des contenus incroyable. Suivez des sujets, des contributeurs, des publications et construisez votre propre feed.

Partagez

Partagez vos articles et revues préférés avec votre réseau jrnal, et donnez vie à un réseau anti fake news !