Logo
“Toutes nos excuses pour Harald Schumacher, le gendarme Nivel, Karl Lagerfeld, la main moite de Joachim Löw, le but de Roth contre Saint-Étienne en 1976, les prononciations ‘Paris Säng Jermäng’ et ‘Ulümpick Lion’, les touristes en claquettes et chaussettes blanches, la saison 1997/98 de Bernd Hobsch au Stade Rennais, le mauvais traitement de Youri Djorkaeff à Kaiserlautern, le fait de ne pas connaître Guingamp, de considérer la France –malgré vos deux étoiles– comme un pays de cyclisme plutôt qu’une nation de foot et de ne jamais secouer un Orangina avant de le boire...”

Et dire qu’il a fallu attendre le numéro 161 de So Foot pour ça. Non pour recevoir ces excuses –plus que justifiées, bien sûr– de 11 Freunde envers le football français, mais pour réaliser ce vieux projet de coécrire un magazine avec nos camarades allemands (à la tête du plus gros titre de presse de foot indépendant en Europe). Ou plutôt, il a fallu attendre le bon prétexte. Ce mois de novembre en livre un sur un p...