Logo
Out 045 541
So foot

France / Allemagne - Platini et Rummenigge refont l'histoire

Portraits-croisés: Un zéro français

Par Barnabé Binctin (Propos), Dr et Pa Images/iconsport (Photos) - 8 mn

Premier capitaine de l’équipe de France en coupe du monde, l’histoire retiendra surtout qu’Alexandre Villaplane fut un collabo, capable de commettre les pires atrocités pour se payer un train de vie d’enfer.

11 juin 1944 au matin, dans le petit bourg de Mussidan, en Dordogne. Une troupe de maquisards attaque la 11 e Panzerdivision, en patrouille au niveau de la gare. Les représailles ne se font pas attendre: quelques heures plus tard, 52 civils sont alignés sur trois rangs, les bras en l’air. La veille, c’est 150 kilomètres plus au Nord, dans le département mitoyen de la Haute-Vienne, que l’armée allemande avait massacré tous les habitants d’Oradour-sur-Glane. Cette fois, c’est la Phalange nord-africaine, une force paramilitaire collaborant avec le régime nazi, qui se charge du sale boulot. À la tête de cet escadron, l’Untersturmführer (le premier échelon d’officier au sein de la SS, l’équivalent du grade de sous-lieutenant) porte l’uniforme allemand et fusille lui-même dix des co...