Out 082 201
So foot

Le football selon Thomas Tuchel

La bande à Kader

Par Chérif Ghemmour et Vincent Riou - 17 mn


Article suivant

Out 091 216

Les lois du plus fou

Fraîchement promu, le Nîmes Olympique s’apprête à remettre les pieds dans l’élite pour la première fois depuis 1993. Mais s’il est une période à laquelle les Nîmois devront se raccrocher pour espérer décrocher un maintien confortable, c’est bien la décennie 1970, lorsque les Crocodiles savaient mieux que quiconque mixer football joyeux, identité sudiste, sueur, virilité et résultats. Un âge d’or qui doit essentiellement à la patte –et à la poigne de fer– d’un homme, Kader Firoud.Zoom sur une époque où la longévité à la tête d’un même club n’était pas incarnée par Stéphane Moulin.

Kader Firoud n’aimait pas la défaite. Il faut croire que ça lui coupait l’appétit. “Après un match perdu à l’extérieur, on prend le repas, raconte Michel Mézy, douze saisons au Nîmes Olympique, son club formateur. Il y a un joueur de chez nous qui met la cuillère dans la soupe et qui va pour manger, alors monsieur Firoud le foudroie: ‘Tu oses manger, toi? Après le match que t’as fait?’” André Kabyle, pres...

C'est quoi jrnal ?


Lisez

Plongez dans notre catalogue qui grossit de jour en jour. Nous avons selectionné les meilleures publications juste pour vous.

Découvrez

Découvrez des contenus incroyable. Suivez des sujets, des contributeurs, des publications et construisez votre propre feed.

Partagez

Partagez vos articles et revues préférés avec votre réseau jrnal, et donnez vie à un réseau anti fake news !