So foot

Sāo Foot - mai 2014

Edito

Par - 1 mn


Article suivant

Rapidos : Saad, Vivian, Canesin.

Garrincha, Pelé, Rivelino, Zico, Socrates, Romario, Ronaldo, Ronaldinho, Kaka... À chaque coupe du monde, le Brésil offre son héros dont la présence vaut, à elle seule, d’attendre l’événement pendant quatre longues années. Même dans ses heures les plus sombres, quand Dunga imposait à sa sélection de jouer dur, quand Branco cassait des jambes et propulsait des coups francs missiles, le Brésil avait toujours cette petite touche aphrodisiaque. Mais ça, c’était avant. Depuis quelques années, la seleçãon’a plus ce joueur “d’un autre football”. Un comble au moment d’accueillir la coupe du monde dans ses jardins. Pire: au Brésil, le football n’est même plus le meilleur des alibis. La dose d’opium “Neymar” n’a pas suffi à endormir le peuple: l’organisation de cette coupe du monde a provoqué des dizaines de manifestations anti-n’importe-quoi, un soulèvement approuvé par Romario himself, entre autres. C’est dans cet état un peu branque, avec une équipe où les joueurs-frissons sont en défense ...

C'est quoi jrnal ?


Lisez

Plongez dans notre catalogue qui grossit de jour en jour. Nous avons selectionné les meilleures publications juste pour vous.

Découvrez

Découvrez des contenus incroyable. Suivez des sujets, des contributeurs, des publications et construisez votre propre feed.

Partagez

Partagez vos articles et revues préférés avec votre réseau jrnal, et donnez vie à un réseau anti fake news !